Cadres d'intervention et de conseil du Cabinet

 CADRES D'INTERVENTION ET DE CONSEIL DU CABINET

 

 

Les différents outils thérapeutiques du cabinet sont d'obédience essentiellement jungienne. Les cadres sous-mentionnés sont ainsi personnalisés en fonction à la fois des symptômes des patients, de leur structure de personnalité comme en fonction de leurs difficultés relationnelles et expérientielles passées et présentes. 

 

Le cadre d’un bilan diagnostic ou d’un conseil spécialisé (par ex., difficultés relationnelles ou problèmes de couple) correspond à une consultation préliminaire qui va permettre de procéder à un diagnostic, à un bilan personnel, d’avoir un conseil spécialisé au niveau humain ou encore d’évaluer une problématique spécifique, 

 

Le cadre psychanalytique (psychanalyse, thérapie analytique brève, psychothérapie d'inspiration psychanalytique, etc.) s'adresse à tous ceux qui désirent s'engager dans un travail régulier de renforcement et d’actualisation de leur personnalité, 

 

Le cadre psychothérapique est plus souple (réduction du nombre de séances à deux RDV mensuels, contre-transfert atténué du praticien, cadre de conseil...) et permet de pondérer judicieusement l'implication de patients spécifiquement très fragiles sur les plans émotionnels, assertifs et relationnels. Il s'adresse à des personnalités présentant des problématiques dépressives, des troubles sexuels, des troubles psychosomatiques, une crise existentielle majeure ou encore des conduites de dépendance et/ou d'addictions (alcoolisme, toxicomanies, poly-addictions, troubles des conduites alimentaires, dépendances relationnelles...),

 

Les thérapies des troubles sexuels (thérapies brèves et focales, analyse des symptômes sexuels, etc.) correspondent généralement à des psychothérapies brèves de quelques mois (ou de moyenne durée) dans lesquelles le travail est focalisé sur la ou les sources de la problématique sexuelle : mauvais monitoring de l'érection et de l'orgasme, baisse de la libido, manque de tendresse, posture mentale trop anxiogène en anté- et en per-coït, etc.

  

Les thérapies de couple et le conseil conjugal : Contrairement aux idées reçues, ces techniques correspondent à des cadres très spécialisés de thérapies systémiques - qui sont généralement très complexes de part les conflits et les résistances qui s'y déroulent "in vivo". Une thérapie de couple permet généralement de faire un premier travail d’aide séquentiel en urgence et/ou un travail thérapeutique bref de quelques mois afin de pacifier le couple de manière rapide. Ce travail sera focalisé sur la ou les problématiques du couple dysfonctionnel, voire plus directement sur la conjugopathie globale elle-même - si certaines psychopathologies réactionnelles se sont déjà installées à l'insu du couple (absence de communication émotionnelle, difficultés relationnelles, arrêt de la tendresse, arrêt des sas quotidiens d'empathie et communication émotionnelle, posture ouverte ou furtive de pouvoir, de contrôle et/ou d'agression d’un des deux protagonistes, etc.).   

  

Au total, le cadre d'intervention psychothérapique du cabinet est un cadre multi-référentiel qui combine interactivement les problématiques psycho-corporelles des patients (troubles alimentaires, manques d’hygiène musculaires et cardiovasculaires, etc.), leurs problématiques cognitives (par exemple, alexithymie et/ou, à un degré moindre, dyslexithymie, arrêt ou mise en berne de l'introspection émotionnelle, mauvaise intéroception corporelle, sur-intellectualisation monolithique, déficit d'empathie au quotidien, etc.) ainsi que leurs diverses difficultés socio-existentielles (traumatismes de l'historicité familiale non mentalisés et non gérés au quotidien, addictions et/ou poly-addictions banalisées par le patient, conjugopathie au long cours, anhédonismes inconscients, phobies sociales plus ou moins handicapantes, troubles anxieux récurrents, impulsivité non mentalisée ou mal mentalisée, etc.).